Camille Crouze

Avec deux fil rouges principaux – de formation et d’expériences – que sont la danse et l’action culturelle, j’ai eu la chance depuis dix ans de découvrir et traverser plusieurs lieux, projets et histoires collectives singulières.
Par exemple : le travail de la compagnie Salianiseydou avec la création « Djan Djo » mêlant danse africaine, contemporaine et hip-hop (2005-2006), le défilé de Villeurbanne avec la Cie Malka pour la Biennale de la Danse (Lyon, 2008) ou le projet EXHUMEIA, film-performance croisant espaces publics, architecture et collectif (Panorama Le Fresnoy – Roubaix et Nuit Blanche de Bruxelles 2013). 
Sensible à la déclaration civile sur les droits culturels* (Fribourg 2007) en matière de développement, je m’investis en parallèle pendant dix ans dans la coordination de projets de coopération portant sur ces enjeux – notamment au niveau européen – ou en tant que bénévole de passage au sein de l’association « Culture et Démocratie » à Bruxelles en 2015.
Habitant aujourd’hui en Ardèche, je découvre un « nouveau » pays, riche de contrastes et d’initiatives artistiques, citoyennes, culturelles, associatives, humaines… Sensible à ces paysages, lieux et villages aux nombreux projets insolites, je suis heureuse de participer à celui porté par le Collectif du Moulinage, qui me paraît essentiel à la vie d’aujourd’hui !

mattis leo neque. ut ipsum dictum