Laure Carbonnel

Garder les pieds dans des milieux professionnels et de vie différents, c’est l’idée en m’installant au moulinage. Côté activité, je travaille dans la recherche et l’enseignement en anthropologie, sur le terrain au Mali et en France, et dans les archives. Mais  je voudrais passer du temps à partager ces  pratiques, aller au-delà des chemins de l’université, de l’application ou de l’entreprise, renouveler nos manières de penser avec des collaborations variées ; donc c’est à la fois remettre en cause mon métier et le diffuser. Côté habitat, l’idée est de façonner un environnement de vie fait des valeurs auxquelles je suis attachée, tordre les institutions pour ramener du vivre ensemble autrement. 
Le moulinage c’est aussi des rencontres sans cesse renouvelées avec des personnes incroyables. C’est « faire » en étant super pro et super efficace tout en s’amusant, former des collectifs sans écraser les singularités, créer du neuf et faire venir des gens différents tout en étant fortement ancré dans un territoire et en s’insérant dans son histoire. Voilà qui je suis, vue du moulinage.

 

ipsum consequat. vulputate, elit. mattis efficitur. risus mi, dictum accumsan justo nec