Le Moulinage de Chirols

Pôle culturel d’expérimentations

artistiques, sociales et écologiques

logo_bobineCRAYON_blanc

notre projet : réhabiliter cette usine datant du milieu du 19ème siécle pour y créer :

Un espace commun d’activités économiques, sociales et culturelles de 2400m² à usage collectif et ouvert au public comprenant  :

– une salle de spectacle de 200 places pour des résidences d’artistes et des formations

un espace de « coworking »

– une cantine participative associative privilégiant les produits bio et locaux

– un espace d’hébergement temporaire pouvant accueillir une trentaine de résidents (artistes, étudiants…) ou de bénévoles

Un espace d’habitat participatif de 1900m² pour une trentaine de résidents permanents, privilégiant la mixité sociale, avec des espaces domestiques partagés (buanderie, épicerie participative, atelier).

Une ruche d’activités intégrant des artisans locaux (menuiserie, sculpture, transformation de fruits et légumes), un atelier participatif associatif, et des activités audiovisuelles et numériques.

 

Un terrain commun d’environ 2000 m² en “faysses” (cultures en terrasses traditionnelles), pour créer des potagers bio en permaculture et des poulaillers.

Le tout jetant les bases de ce qui pourrait devenir un jour un genre de pôle de ressources et de partages d’expériences sur l’auto-réhabilitation et l’expérimentation collective !

 

Une démarche éCOLOGIQUE

Nous visons dès à présent :

– une gestion responsable de l’eau (réduction de la consommation d’eau potable par l’utilisation de toilettes sèches), récupération de l’eau de pluie
– le traitement par phyto-épuration

– une consommation responsable et consciente sur le plan alimentaire (glanage, récup’ auprès  de la Biocoop Les Gatôbis, potager…), et au niveau des matériaux de construction employés (partenariat avec l’association Les Connexions à Alba-La-Romaine)

En expérimentation permanente, nous nous autorisons à avancer à notre rythme et à faire de notre mieux pour atteindre ces objectifs progressivement.

Nous envisageons pour la suite :

– la production d’énergies renouvelables mixtes (solaire, chaudière à bois, géothermie)

– la mise en place d’une pédo-épuration permettant la valorisation des eaux grises pour de l’irrigation sur les cultures en terrasses

Le choix de réhabiliter et valoriser le patrimoine existant pour créer un habitat groupé, plutôt que de construire sur un terrain vierge, nous permet de lutter contre l’étalement urbain et de préserver les terres agricoles, de mutualiser les infrastructures (buanderie commune, parc automobile partagé, épicerie autogérée par le collectif), d’optimiser nos dépenses énergétiques et ainsi de réduire considérablement l’empreinte écologique des usagers.

Par ces expérimentations et en nous nourrissant d’autres projets collectifs, nous espérons ensemble essaimer peu à peu d’autres modes de vie, pour construire, habiter, travailler, consommer, accueillir du public… autrement.